• La chouette aveugle

    2018-18

    La chouette aveugleCe livre m'a été conseillé par le libraire de la librairie iranienne de la rue du Ruisseau, coupée par la rue Championnet où habitait Sadegh Hedayat (1903 Téhéran-1950 Paris), lorsqu'il s'est donné la mort.

    Sadegh HEDAYAT

    Traduit du persan par Roger Lescot

    José Corti. 1953

    196 pages.

    Le je narrateur vit dans un état second dans lequel rêve et réalité se confondent, au point qu'il ne sait jamais ce qui est. Une première partie de l'ouvrage est consacrée à la vision d'une femme fabuleuse que le narrateur fait mourir et enterre. La seconde partie s'attarde sur la vie réelle (?) du narrateur qui épouse sa cousine dont il n'est pas aimé et dont il finit aussi par provoquer sa mort.

    Le texte est nourri de répétitions (phrases à l'identique), de leitmotivs, de métamorphoses – le conducteur de corbillard qui a laissé le héros seul réapparaît dans la peau d'un fossoyeur - d'obsessions dont la principale semble la volonté de ne pas se confondre avec le commun des mortels, « la canaille », et de ne jamais fréquenter le « monde de la canaille » que le narrateur méprise au plus haut point. Il est tout entier habité par une vision mystifiée et mystificatrice de la réalité (pas étonnant : Corti a été l'éditeur de quelques mystificateurs célèbres...), ainsi que par ce qui peut être qualifié de syndrome d'impuissance et de morbidité.

    Mortel !

    Citation:

    « Je me représente assez bien la bayadère, ma mère, en sari de soie de couleur, brodé d'or, le visage et la poitrine découverts, un foulard de brocard jeté sur sa chevelure lourde, aussi noire que la nuit éternelle ; elle nouait un chignon sur sa nuque ; des bracelets ornaient ses poignets et ses chevilles, une fleur d'or à la narine, les yeux sombres, bridés, voluptueux, les dents luisantes, elle dansait avec des gestes lents et rythmiques, au son du sêtar, du tambourin, des cymbales et de la trompette. » p.92


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :